Ptenopus garrulus garrulus / Gecko aboyeur Namibien

2012-0325album2503120002.jpg

 

Description et biologie

 

Ptenopus garrulus garrulus (Smith, 1849) est un gecko de petite taille, environ 8cm de la tête à la queue, avec un aspect atypique. En effet, la tête est massive, avec un museau très court et un bourrelet de peau au dessus de l'oeil qui lui donne un regard particulier, la pupille est fendue verticalement et l'iris est jaune or. Le corps est cylindrique avec des pattes antérieures courtes et des pattes postérieures plus développées, la queue est fine et n'a pas fonction de réserve de graisse. Les écailles des pattes sont dites "frangées", c'est-à-dire que celles des doigts sont élargies et lui permettent de creuser plus efficacement et de se déplacer sur le sable des dunes. La coloration de base est rouge brique à orangé avec des taches plus claires et plus foncées qui l'aident à parfaire son camouflage. La gorge chez le mâle est jaune orangée en période de reproduction alors que celle de la femelle est blanche toute l'année. Le ventre et le dessous de la queue sont blanc.

2012-0325album2503120493.jpg

2012-0725ptenopus0006.jpg

Les particularités physiques sont dues à une adaptation à son milieu de vie, le désert du Kalahari, bande côtière allant du Zimbabwe en passant par le Swaziland et l'Afrique du Sud. Ce gecko est dit sabulicole car son habitat naturel est composé de dunes mouvantes et d'étendues de sable aride. Il a un comportement fouisseur, à l'état sauvage, il creuse son propre terrier ou s'installe dans un terrier abandonné par des petits rongeurs ou autres animaux fouisseurs. Animal nocturne et terrestre, il passe la journée dans son terrier et ne sort qu'au crépuscule pour se mettre en chasse d'insectes dont il est friand. A l'état sauvage, il consomme beaucoup de termites, fourmis,de petits arachnides et autres insectes dans une moindre mesure.

Les Ptenopus ont un comportement grégaire, ils aiment à vivre en groupe allant jusqu'à plusieurs dizaines d'individus. A l'image des Teratoscincus, ces petits geckos n'hésitent pas à avancer en groupe sur tout agresseur potentiel pour le faire fuir, dûssent-ils être de la taille d'un homme!2012-0325album2503120492.jpg

A la tombée de la nuit, lorsqu'ils quittent leur terrier, ils poussent des vocalises que l'on qualifie d'aboiement d'où leur nom vernaculaire de "gecko aboyeur". Ces vocalises se rapprochent plus du cri de certains passereaux ou de certains batraciens. Ces messages leur permettent d'établir une vraie communication (localisation, délimitation du territoire, rut, alerte,..). Ci-dessous, vous trouverez un lien où l'on peut entendre leurs vocalises:

http://www.youtube.com/watch?gl=FR&hl=fr&v=qvM1ZP46O7M

Chez cette espèce le dimorphisme sexuel n'est pas très marqué, néanmoins les mâles ont la tête plus large que les femelles. On peut également constater la présence de renflements hémipéniens chez les mâles et en période estivale les mâles ont la gorge orange. Les mâles ne présentent pas de pores phémoraux contrairement à la plupart des geckonidés.

 

Terrarium

 

Afin de loger un couple voir un trio de Ptenopus garrulus garrulus, nous conseillons un terrarium 50x30x40 cm (Lxlxh) avec un un sable désertique comme substrat sur une épaisseur de 4 à 5 cm. N'hésitez pas à y enterrer des tubes de PVC coupés en deux dans le sens de la largeur qui serviront de structure aux terriers que vos geckos creuseront. Vous pouvez également installer des cachettes de petites tailles en surface ainsi que des plantes grasses qui aideront à retenir l'humidité dans le sol.

Du fait de leur comportement fouisseur, il est déconseillé de placer des pierres dans le terrarium car vos geckos creuseront inmanquablement dessous et risqueraient de se faire écraser par celles-ci.

Pour le chauffage, l'usage d'une lampe spot semble plus adaptée car elle permet de créer un point chaud localisé sans pour autant dessécher le substrat. La température à atteindre au point chaud sera de 30 °c avec un point froid à 20°c. Ces températures basses pour une espèce qui vit dans l'un des désert les plus chauds au monde se justifient par leurs moeurs nocturnes et fouisseuses. Dans la nature, il règne dans leurs terriers une température diurne stable d'environ 25°c  et une hygométrie supéreure à 50%.

Il faudra disposer un bac d'eau peu profond où vos geckos pourront venir boire sans risquer de se noyer. L'eau de boisson sera renouvelée quotidiennement.

2012-05080002.jpg2012-0325album2503120488.jpg

Maintenance

 

Le gecko aboyeur Namibien est un prédateur vorace, il peut avaler de grosses proies en comparaison de sa taille. Nous nourrissons nos animaux à 3 fois par semaine avec 4 à 6 grillons ou blattes red runners de taille "petit/moyen" par individu. Une complémentation en calcium et en vitamine D3 est apportée une fois par semaine avec des insectes qui en auront été saupoudrés avant d'être présentés aux animaux. On peut également proposer des insectes sauvages (sauterelles, arachnides,...) à condition d'être sûr qu'ils soient exempts de tout pesticide et de taille adaptée.

Le terrarium est pulvérisé 1 à 2 fois par semaine avec de l'eau tiède afin de mantenir une humidité ambiante dans les terriers. Une astuce pour arriver à ce résultat: saturez le sable en eau dans l'un des coins de votre terrarium une fois par semaine. Par capillarisation, l'eau se répandra dans le sable au fur et à mesure et permettra de créer des zones de micro-climat comme on en observerait dans leur milieu naturel.

2012-05080003.jpg

Reproduction

 

La reproduction chez cette espèce en captivité reste rare du fait du peu de spécimens disponibles à la vente. Certains éleveurs en Europe l'ont réussi mais peu d'informations filtrent à ce niveau. Les données les plus fiables viennent d'éleveurs Sud Africains chez qui l'engouement pour ce gecko les a amenés à perenniser l'élevage en captivité.

La maturité sexuelle est attente à un an. Les oeufs sont déposés dans le sable humide et bien dissimulés par la femelle, la coquille est trés calcifiée et très fragile. La fouille dans le but de découvrir les oeufs devra être effectuée au pinceau.

L'extrapolation la plus fiable est celle d'un paralléle avec Pachydactylus rangei, dont les conditions de vie et origine sont similaires Il serait donc préférable d'incuber les oeufs à environ 28°c, l'éclosion devraient avoir lieu après 40 à 60 jours. Les pontes seraient composées de 1 à 2 oeufs.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×